Quels examens pour un check-up complet ?

La visite médicale est une visite à laquelle est soumis le salarié dans le cadre de son emploi, effectuée auprès du médecin du travail dont dépend l’entreprise.

La loi impose plusieurs obligations à l’employeur en matière de suivi médical de ses salariés. C’est pour cela que Chaque individu  se doit de faire une visite médicale, que ce soit mensuelle ou annuelle. En effet, non seulement elle peut prévenir à éviter certaines maladies, mais aussi essentiel pour des formalités professionnelles exigées par les employeurs.

Le principe de la visite médicale d’embauche systématique ayant été supprimé, les salariés dont les postes ne présentent pas de risque particulier ne passent plus qu’une visite d’information et de prévention (VIP) après leur embauche. Seuls les salariés travaillant sur des postes à risques bénéficient d’un suivi médical renforcé.

-Visite médicale d’embauche : appelée  visite d’information et de prévention (VIP), elle ne  vise pas à vérifier l’aptitude du salarié à son poste de travail mais à créer un bilan médical du salarié et de l’intervenant médical, concernant son état de santé, les risques auxquels il est exposé et leur prévention. Le salarié a droit à être informé de la possibilité de solliciter à tout moment une visite avec le médecin du travail. Elle est assurée par le médecin du travail ou par l’un de ses collaborateurs.

Objectifs de la visite médicale

  • Interroger le salarié sur son état de santé
  • Informer sur les risques éventuels auxquels l’expose son poste de travail
  • Le sensibiliser sur les moyens de prévention à mettre en œuvre
  • Identifier si son état de santé ou les risques auxquels il est exposé nécessitent une orientation vers le médecin du travail
  • Informer sur les modalités de suivi de son état de santé par le service
  • Informer sur la possibilité dont il dispose, à tout moment, de bénéficier d’une visite à sa demande avec le médecin du travail. 
  • Vérifier que le poste de travail est compatible avec son état de santé

Préventions des risques d’accidents de travail

Si les risques d’accidents au travail sont bien réels, il est heureusement possible de les réduire et de les maîtriser. La préservation de la santé et de la sécurité au travail (SST) du salarié doit s’inscrire dans une démarche préventive.

Les maladies et les accidents de travail peuvent engendrer des coûts pour l’entreprise.Ce sont des investissements de valeur pour le salarié comme pour le chef d’entreprise. En effet, les accidents du travail et les maladies professionnelles ont des conséquences humaines et financières pour chacune des parties.

Assurance maladies

L’assurance maladie est un système  chargé d’assurer un individu face à des risques financiers de soins en cas de maladie, ainsi qu’un revenu minimal lorsque l’affection prive la personne de son travail.

La  grande part de l’assurance maladie est prise en charge par l’État dans la plupart des pays Européens. C’est une des bases principales de la sécurité sociale. Le principe est le même comme dans toutes les firmes d’assurances . Chaque travailleur  cotise, et en échange, elle est remboursée selon un barème fixé. 

D’un autre côté, un système d’assurance maladie public peut être géré par un organisme d’État, délégué à des organismes privés ou être mixte.

Différents tests lors des visites médicales

Les tests sanguins sont essentiels pour évaluer votre état de santé. Quand quelque chose ne va pas, votre corps commence à montrer des signes. Il faut donc évaluer toutes les composantes. N’oubliez pas qu’il est très important de ne pas faire de l’auto médication. Si, à un moment quelconque, vous remarquez quelque chose d’étrange, qui ne fait pas partie de votre routine quotidienne, cherchez immédiatement un professionnel de la santé, pour la prévention des risques graves de votre état de santé.

Après tout, quels sont les examens et quelles sont les directives à suivre pour les réaliser ? Suivez le rythme !

Hémogramme complet

L’hémogramme complet évalue les troubles qui se produisent dans l’organisme, des petites infections aux maladies plus graves comme la leucémie (cancer).

Le test sanguin permet de déterminer si les composants sanguins sont à des niveaux normaux ou élevés. Cela permettra de vérifier les globules rouges, les globules blancs, les plaquettes et la concentration d’hémoglobine, par exemple. Qu’est-ce que cela signifie ?

Les globules rouges font partie des cellules qui transportent l’oxygène et les globules blancs sont les cellules responsables qui combattent les infections. Les plaquettes favorisent la circulation sanguine, tandis que l’hémoglobine s’occupe du transport de l’oxygène.

Le jeûne n’est pas nécessaire pour effectuer la CBC.

Examen de Glycémie

Ce test vérifie la concentration de glucose (sucre) dans le sang. Pour effectuer ce test, vous devez être à jeun pendant 8 heures au minimum et 14 heures au maximum.

Test du taux de cholestérol

Le test de cholestérol mesure et fractionne la quantité de graisse ainsi que les sous-types présents dans le sang. Il faut 12 heures de jeûne.

Examen de CPK

La créatine phosphokinase (CPK) est une enzyme qui agit sur le cerveau et le cœur. Il est demandé lorsque l’on soupçonne une éventuelle atteinte à ces organes, comme un accident vasculaire cérébral ou d’autres maladies musculaires. En plus de ne pas faire d’activité physique pendant trois jours, il est nécessaire de jeûner pendant trois heures avant l’examen.

Examen de PSA

Le test PSA est très important pour les hommes, surtout ceux de plus de 40 ans. Le but de cette analyse sanguine est de vérifier l’état de la prostate et d’établir si des maladies sont présentes. Outre le jeûne de 4 heures, il est recommandé, après la pratique de relations sexuelles et/ou d’exercices intenses, d’attendre deux jours pour effectuer la collecte. Si l’examen rectal est effectué, trois jours.

Examen des urines et des selles

L’analyse d’urine permet de déterminer s’il y a des problèmes au niveau des reins et des voies urinaires. L’examen parasitologique – l’examen des selles – permet de déterminer s’il y a présence de parasites ou de sang occulte dans les selles.

Ces deux tests sont un peu différents des tests sanguins habituels, car ils sont effectués dans des pots (généralement fournis par le bureau lui-même).

 – Examen des urines

Effectuez normalement votre hygiène intime avant la collecte. Recueillir les premières urines le matin. Pour cela, n’oubliez pas de ne pas récupérer le premier jet. Ramassez le jet moyen, le « pipi du milieu ». S’il faut plus de trois heures pour se rendre au laboratoire, gardez le récipient au réfrigérateur.

 – Examen des selles

Vous pouvez évacuer sur une feuille de papier blanc placée par terre dans la salle de bain ou aligner la zone des toilettes avec le papier. Retirez la partie centrale du tabouret avec la pelle qui va avec la bouteille. Gardez-le au frigo jusqu’à ce que vous soyez emmené au laboratoire.